Comment faire germer un noyau d'avocat ?

Comment faire germer un noyau d'avocat ?

Comment faire germer un noyau d'avocat ?

Matériel :

  • Sopalin
  • Noyau d’avocat
  • Cure-dents
  • Contenant transparent

 

Période :

  • Début du printemps pour encore plus de succès

 

Est-ce que vous avez déjà pensé à faire pousser un avocatier à partir de son noyau ?

Si vous ne l’avez jamais fait, attention c’est addictif ! Si vous avez échoué à maintes reprises, vous avez bien fait d’arriver ici car cette méthode marche quasi à tous les coups.

 

Etape 1

Dégottez un avocat de préférence bio, en bonne santé.

Enlevez la chair et nettoyez bien le noyau de telle sorte à éviter que la pourriture s’installe.

Laisser tremper 24h le noyau dans de l’eau tiède (si vous le laissez plus longtemps, votre noyau ne sera pas foutu pour autant)

 

Pour des choix esthétiques, vous pouvez ôter la pellicule brune du noyau. Le fait qu’il ait trempé tout ce temps vous facilitera grandement la tâche (petit moment jouissif quand la peau se décolle, les vrai.es savent)

 

Etape 2

Armez-vous d’un bout de sopalin, d’un bol d’eau et d’un contenant hermétique (cela peut-être un pot de confiture, un sachet plastique avec zip, un tupperware, etc…)

 

Enroulez totalement le noyau dans le bout de sopalin, humidifiez-le (je conseille de le tremper totalement dans l’eau puis de l’essorer, de tel sorte à que le papier ne soit pas détrempé, mais ne risque pas de sécher non plus).

  

 

Plongez le tout dans votre contenant et zou ! Planquez votre préparation dans le noir (ici les noyaux en gestation sont flanqués au placard).

 

 

Etape 3

A partir de maintenant la patience sera votre meilleure amie. L’idée c’est d’attendre mais de ne pas non plus oublier.

Petit tip, mettez-vous une alarme une fois par semaine et allez voir comment votre noyau évolue.

N’ayez pas peur de sortir votre noyau un moment du sac pour l’observer.

Si le papier sèche, on le remouille.

Ouvrez le sopalin, si vous voyez de la pourriture, on re-nettoie bien le noyau avant de le remettre dans un nouveau papier (que l’on humidifie bien sûr).

 

Vous l’avez compris, vous allez pouvoir observer étape par étape l’évolution de votre noyau (moment jouissif). Le noyau commencera petit à petit à se fissurer pour enfin se fendre et laisser place à ses racines et sa tige.

Etape 3

Une fois que les racines apparaissent, vous allez (enfin) pouvoir sortir votre noyau de sa cachette. Ici j’attends que les racines grandissent de quelques centimètres. Parfois la tige commence même à pointer le bout de son nez alors qu’il est encore dans son placard.

 

 

L’idée maintenant, c’est d’offrir un environnement lumineux à votre noyau, tout en laissant ses racines dans l’eau et sa tige évoluer vers le haut. Donc en enlève délicatement le sopalin pour ne pas casser les racines. Très souvent, la racine perce le papier, ce qui rend la tâche délicate, alors on y va mollo.

 

Une fois le papier enlevé, munissez-vous de 3 cure-dents par noyau et d’un récipient (cela peut etre un verre, un pot de yogourt, etc) privilégiez les pots transparents, pour voir l’évolution des racines. 

 

Étape délicate encore, il va falloir planter 3 voire 4 cure-dents dans le noyau d’avocat. Veillez à procéder avec douceur. Placez le noyau de telle sorte à que les racines soient en bas et que sa tige pousse vers le haut.

Choisissez une partie lisse du noyau et enfoncez le cure-dent de quelques millimètres (5mm), la pointe opposée du cure-dent devra se diriger vers le haut.

 

Une fois les 3 ou 4 cure-dents enfoncés de part et d’autre du noyau, posez-le en équilibre sur votre contenant rempli d’eau à température ambiant. Les racines doivent être immergées dans l’eau alors que la partie supérieure du noyau reste hors de l’eau.

 

Placez votre bouture au plus proche d’une source lumineuse (idéalement en rebord de fenêtre) et changez l’eau toutes les semaines (si vous oubliez pas de panique).Et laissez la nature faire son travail.

 

Etape 4

Les feuilles sont sorties et les racines sont bien développées ? Vous pouvez envisager de mettre votre noyau en terre.

 

Matériel :

  • Pot en terre cuite
  • Terreau
  • Bille d’argile

 

Prenez un pot en terre cuite de 25cm de diamètre, tapissez le fond de billes d’argile pour assurer un bon drainage et installez votre plante dans un terreau bien humidifié. Les racines ayant l’habitude d’évoluer dans l’eau, elles auront besoin d’une forte humidité pour supporter la transition.

Installez votre avocatier dans un endroit lumineux en faisant attention au soleil direct pour ne pas brûler les feuilles. Pensez à bien maintenir le substrat humide, surtout les premières semaines.

 

Bonus :

Si vous ne voulez pas que votre avocatier ressemble à un palmier, n’hésitez pas à pincer son sommet dès qu’il atteint une quinzaine de centimètres, il cessera de pousser en hauteur et préférera s’étoffer. 

 

Et voilà, vous êtes l’heureux parent d’un petit avocatier. Vous pouvez réitérer l’expérience à l’infini !

 

Combien de temps après avoir planté votre bébé avocatier fera t-il de nouveau avocat
5 ans :-) c'est la leçon de patience des avocatiers !

Cet article a gentiment été ecrit par Fanny Guichard, et les photos aussi :-)
Merci Fanny pour ses superbes explications !

1 commentaire


  • Bonjour Et merci pourra-t-on le mettre dans le hall dans l’immeuble pas lumière directe et frais l’hiver Cordialement

    Richez le

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés