Entretien - Alocasia Melo

Entretien - Alocasia Melo

Entretien - Alocasia Melo

Sublime Alocasia Melo, 
Si vous avez réussi à choper ce graal, voici quelques conseils, car il n'est pas si simple !! 

Quoiqu'il en soit pas de panique, c'est un alocasia, une plante à bulbe, donc quoiqu'il arrive aux niveaux des feuilles, même coupé, le bulbe repartira s'il est sain :-) Respirez, vous y arriverez !

Fiche entretien Alocasia Melo

Les ajouts de notes de Julie de l'association be vegetal

petite histoire :

Cette belle plante pousse dans les forêts pluviales sur des roches magmatiques: dans les crevasses rocheuses et sur sol mince, le long de berges abruptes de cours d’eau à débit rapide. Elle est endémique de Sabah en malaisie, découverte par le botaniste anglais Alistair Hay en 1997. Ces feuilles sont presque circulaires, bullées et rugueuses ressemblant plutôt à l’écorce d’un melon cantaloup.

Toxicite :

Les feuilles de l’Alocasia sont très toxiques par contact.

Substrat :

75% de perlite + 25% d’aiguilles de pin compostées + poignées de sphagnum.
Il faudra alimenter une fois par mois la plante par un engrais enrichi (comme le fumier).

exposition soleil :

L’ Alocasia aime une lumière d’ombre toute l’année sans soleil direct. En hiver, il est souhaitable de lui offrir l’apport d’une lumière artificielle pour compenser la durée réduite de la lumière naturelle. L’Alocasia a besoin de chaleur toute l’année et d’une température comprise entre 18 et 20°. Les soins à apporter à l’Alocasia consistent surtout à lui offrir le plus de chaleur et d’humidité possibles.
Vaporiser tous les jours à l’eau de pluie tiède.
Effectuez des bassinages réguliers au jet très fin et placez la plante sur un récipient plein d’eau et de cailloux.

Arrosage :

Arrosez assez copieusement en été, la motte devant conserver l’humidité ( 2 fois par semaine en été, tous les 10 jours en hiver ).
En hiver, arrosez avec parcimonie, juste de quoi conserver au compost une légère humidité. Utilisez une eau un peu tiède et non calcaire (eau de pluie).

Effectuez des apports d’engrais tous les 15 jours en période de croissance de mai à octobre. La dose d’engrais doit être diluée deux fois plus qu’à l’ordinaire.

Ne mouillez pas le feuillage le soir.

Maladies et erreurs de culture :

  • Les bords des feuilles deviennent jaunes et entraine une chute du feuillage, c'est un excès d'eau ! Attention au volume d’eau.
  • Les feuilles se ternissent par manque de lumière. L’Alocasia doit être exposé à une excellente lumière sans rayonnements solaires directs.
  • Les cochenilles farineuses se développent parfois sur les pédoncules et sous les feuilles d’Alocasia. Enlevez-les à l’aide d’un tampon imbibé d’alcool à brûler ou d’alcool dénaturé. Une heure plus tard, bassinez la plante pour supprimer les traces d’alcool.
  • Les araignées rouges se propagent si l’air ambiant est trop sec et provoquent un dessèchement de la plante. Examinez souvent la plante pour déceler les premières manifestations d’une attaque de ces acariens. Le meilleur moyen de lutte consiste à augmenter par tous les moyens possibles le niveau d’humidité de l’air ambiant.

0 commentaires

Laissez un commentaire