Entretien - Philodendron Gloriosum

Entretien - Philodendron Gloriosum

Entretien - Philodendron Gloriosum

 

Philodendron Gloriosum _ noe bouture _ fiche conseil 

 Les ajouts de Julie de be vegetal, notre Dr. Plantes :

petite histoire


La patience est une vertu, en particulier lorsqu’il s’agit de prendre soin de ce philodendron. Contrairement aux autres philodendrons, qui possèdent des feuilles
cordées (ou en forme de coeur), celui-ci n’aime pas grimper, il préfère ramper. Il offre un magnifique spectacle quand une feuille s’ouvre. La nouvelle
feuille est d’un vert velouté et les contours de la feuille sont rose ! Le rose s’estompe avec le temps, mais au fur et à mesure que les feuilles poussent
lentement, le rose fait place à des veines blanches qui contraste beaucoup avec le vert intense du feuillage.


Toxicite


Toutes les parties de la plante sont toxiques.


Substrat


25% sphaigne + 25% tourbe blonde + 50% écorce de coco + poignée de perlite + pot rectangulaire aussi long que étroit. Vous pouvez ajouter un peu de
charbon de bois dans le fond du pot (cela adoucit le sol et élimine les toxines.)
Il est également possible de cultiver cette plante en 100% sphaigne. Cependant, assurez-vous de fertiliser votre plante.


exposition soleil


Pour rappel, le philodendron Gloriosum est une plante tropicale. Ces plantes vivent dans une zone ombragée avec la lumière du soleil rugissant au-dessus de son abri. Vous devez placer votre plante dans une fenêtre orientée à l’est ou au nord.
La plante continue d’être près de la lumière sans craindre d’être bruler directement.
Si vous utilisez des lampes de culture, vous pouvez placer la plante à environ 20-30 cm de la lumière. Il se développera entre 16°C jusqu’à 24°C.


Arrosage


Le philodendron gloriosum a besoin d’un sol bien drainé. Ils sont sujets à la pourriture des racines et aux maladies fongiques associées. Faites bien
attention à avoir un substrat suffisant drainant pour éviter ce problème.
Il faut que son subtrat soit toujours humide, mais pas détrempé (l’astuce de l’index dans le pot comme indicateur)! Vous devez être prudent lors de
l’arrosage de la plante. Je vous conseille 60 à 80% d’humidité.
Utiliser de l’engrais liquide avec une grande quantité d’azote. Fertiliser chaque mois au printemps et en été et réduisez la fertilisation à toutes les 8 semaines
en automne et en hiver.


Maladies et erreurs de culture

 

  • Si les feuilles deviennent jaunes, c’est un arrosage excessif avec risque de pourriture des racines.
  • Si les feuilles ramolissent ou s’affaisent, c’est un manque d’eau et/ou d’humidité.
  • Des tâches jaunes avec des nécroses autour apparaissent, ce sont des bactéries liées à un environnement trop humide.
  • Il est facile de brûler les feuilles de la plante. La lumière directe du soleil provoque également le jaunissement des feuilles.
  • Les cochenilles farineuses se développent parfois sur les pédoncules et sous les feuilles. Enlevez-les à l’aide d’un tampon imbibé d’alcool à brûler ou d’alcool dénaturé. Une heure plus tard, rincer.
  • Si vous avez de longues tiges entre les noeuds de votre plante, c’est un manque de lumière.

Bouturage


Prélèvement sous un noeud avec un départ/ou une racine aérienne à placer dans de la sphaigne toujours humide.

 

Source Entretien et credit photo : 
https://philodendronplant.com/philodendron-gloriosum-grow-care-tips/

0 commentaires

Laissez un commentaire