Entretien - Stephania Erecta

Entretien - Stephania Erecta

Entretien - Stephania Erecta

 

 

 Les ajouts de Julie de be vegetal, notre Dr. Plantes :

Botanique


Synonyme : tortue des montagnes, Mountain
turtle plant
Famille : Menispermaceae
Origine : Thaïlande
Type de végétation : vivace
Type de feuillage : persistant
Exposition : Lumineux
Humidité du sol : normal
Rempotage : chaque année


petite histoire


Le nom Stephania vient du grec qui signifie «couronne», car ses anthères sont disposées en forme de couronne. Cette plante grimpante au nom un peu provocateur partage un profil de feuille similaire à celui du pilea. Personnelement je trouves qu’elle ressemble plus à des feuilles de capucines !
Cette plante caudiciforme, également connue sous le nom de «plante grasse», forme un caudex qui lui sert à faire des réserves d’eau et aliments qui lui permettra de survivre pendant de longues périodes de sécheresses. En Thaïlande,dans son pays d’origine, elle est utilisée comme plante médicinale.


Substrat


50% terreau spécial cactées et succulentes + 30% perlite + 10% sable

Adapter la taille du pot en plastique à la taille du tubercule.
Attention au sens du caudex, repère l’oeil ou le téton du tubercule. Place la moitié de ton tubercule dans le subtrat en semi-immergé.
Vous pouvez aussi mettre une fine couche de perlite comme paillage pour drainer l’excédent d’eau à la surface de votre substrat.


germination


Tremper votre tubercule quelques heures dans un verre d’eau pour le réhydrater avant de le mettre à germer. Pour germer le Stephania Erecta a besoin d’un mélange légèrement humide tout le temps. Pour que cela reste humide, n’hésitez pas à vaporiser le caudex une fois par semaine.


exposition soleil


Cette plante adore, comme toutes les plantes tropicales, le chaleur et d’humidité. Il se plaira dans un endroit lumineux mais sans soleil direct.
Idéalement le bulbe se fait germer au printemps, un peu comme les caladiums. Du moment que ta plante à eu une période de 3-4 mois de repos, tu peux la
faire germer quand tu le souhaites. Lui éviter le plein soleil pendant les mois les plus chauds.


Arrosage


Veuillez à controler souvent son substrat, arrosez uniquement quand il commence à être sec, jamais avant vous feriez pourrir le caudex. En hiver, si la plante fut planté au printemps, les feuilles vont tombées. Ce sera le signe qu’il faut diminuer
radicalement l’arrosage jusqu’à l’arrêt complet pendant plusieurs mois. Brumisez la plante tous les jours si vous n’avez pas de brumisateur automatique.
Nous vous conseillons une humidité de 70%.

Repos


En automne, quand il commence à faire plus frais, il faut diminuer les arrosages. Avec la baisse naturelle de lumière et de température, la plante rentrera en dormance naturellement. Il se peut que si chez vous il fasses toujours chaud, belle lumière et avec une bonne humidité, qu’elle ne parte jamais en
dormance. Chanceux ! Cela ne va pas les épuiser pour autant.


Maladies et erreurs de culture

 

  • Trop d’eau provoque la pourriture du caudex qui peut lui être fatal (chute des feuilles et ramolissement général).
  • Attention au sens de plantation du tubercule. Si votre plante peine à pousser malgrès les semaines, c’est peut-être que vous avez mit à l’envers le tubercule ou trop profondément. Le tubercule doit dépasser de moitié du substrat.
  • Cette plante est particulièrement sujette aux attaques d’acariens ou araignées rouges. Si les feuilles se décolorent traitez deux fois à 15 jours d’intervalle avec un acaricide en n’omettant pas le dessous des feuilles et les plantes alentours. Attention également aux cochenilles.

    0 commentaires

    Laissez un commentaire